Les métiers de la Qualité logicielle

Être testeur : en quoi ça consiste?

Tester une application informatique consiste à se mettre à la place de l'utilisateur du logiciel et à vérifier que le produit développé correspond bien à la description du besoin de départ (appelée aussi "cahier des charges" ou "spécifications").

Il n'est donc pas nécessaire pour cela d'avoir des connaissances en informatique. Il faut plutôt avoir des qualités d'empathie pour comprendre et reproduire le métier d'un utilisateur.

 

Vous serez amenés à travailler sur tout type de logiciel (écran de saisie, traitement automatique, site internet, système embarqué, calculateur, jeux, etc.), et dans tout domaine d'activité (Banque/Assurance, Transport, Industrie, Média, etc.).

Exemples de logiciel professionnel
Traitement des besoins en énergie des pays européens
Enregistrement des passagers d'un avion
Mise en service des cartes vitales des médecins
Identification des risques opérationnels bancaires

Cycle projet

La phase de test fait partie intégrante de la "production" de n'importe quel logiciel professionnel.

 

Les principales activités de ce métier de la Qualité logicielle sont :

  • Traduire le besoin de départ en scenario de test : sans interprétation, sans oubli
  • Exécuter les tests avec rigueur et suivre la correction des anomalies
  • Savoir quand et comment il est possible d'automatiser ces tests
  • Organiser les tests en fonction des moyens de l'entreprise, de la taille et de la complexité du logiciel

 

 

Un testeur doit donc être structuré, avoir un goût pour la formalisation écrite, être précis et rigoureux dans l'exécution des tests et le report des anomalies trouvées.

 

La Qualité Logicielle : un secteur d'avenir

Fabriquer des logiciels de qualité et tester le bon fonctionnement des applications informatiques est une activité aussi ancienne que l'informatique elle-même!

Ce qui change aujourd'hui, c'est le nombre et la diversité des applications.

 

Le parc des applications informatiques en France est en constante évolution (création de nouvelles applications, rénovation des applications existantes) comme le montre la courbe des dépenses informatiques de ces 5 dernières années, qui atteindra 45 milliards d'euros en France en 2012.

Lire l'article de 01.net

Des tests étant nécessaires sur l'ensemble de ce parc, que ce soit pour des nouveaux logiciels ou pour des logiciels existants, même si la conjoncture n'est pas favorable à la création de nouvelles applications informatiques, les besoins en test demeurent.

Les technologies sont de plus en plus complexes, les besoins métier sont de plus en plus variés. Compte-tenu de l'importance de la phase de test pour les entreprises, les organisations s'adaptent pour tester plus rapidement et avec une meilleure qualité.

La Qualité Logicielle est aujourd'hui un secteur d'activité à part entière, englobant plusieurs métiers dont celui du Test, avec des techniques associées et un besoin de professionnels spécialisés.

 

Un métier riche et à bonne évolutivité

Il existe de nombreux types de test : test unitaire, test d'intégration, test fonctionnel, recette métier, mais aussi test de performance et test de sécurité.

La Qualité logicielle n'est donc pas un métier, mais des métiers.

 

Effectuer des tests consiste en réalité à préparer, exécuter et piloter les tests, en interaction avec les autres acteurs du projet : les utilisateurs métier, l'Assistance à Maîtrise d'Ouvrage (AMO), les équipes de développement informatique.

La maîtrise de l'ensemble de ces activités passe par des méthodes, des outils spécifiques, mais aussi l'apprentissage fonctionnel des différents métiers dans lesquels vous serez amenés à travailler (Banque/Assurance, Transport, Energie, etc.).

Il existe une certification internationale des métiers du test ISTQB (International Software Testing Qualifications Board) permettant de valider et de faire reconnaître vos connaissances.

Les consultants en Test/Recette peuvent évoluer vers des postes :

  • d'expertise Méthode : connaître les différentes méthodes du marché et aider les projets informatiques à les appliquer dans leur contexte spécifique
  • d'expertise Outils : maîtriser les principaux outils du marché (Patrimoine de test, Gestion des anomalie, Automatisation, Constitution de jeux d'essai, etc.) et aider les projets à les mettre en place
  • d'encadrement/l'organisation : maîtriser les activités et le pilotage de la phase de test pour encadre une équipe de test et/ou un Centre de Service de recette
  • d'expertise Métier : acquérir une expérience sectorielle sur un métier et/ou sur les progiciels du marché pour aider les entreprises du même secteur à mettre en place une stratégie de test adéquate

et éventuellement également évoluer vers les filières Technique ou Assistance à Maîtrise d'Ouvrage .