Une reconversion réussie est possible dans ce métier en pleine évolution, comme en témoignent nos anciens auditeurs :

Témoignage INI

« Après un bac scientifique, autant intéressée par les sciences que par les lettres, je me suis lancée pleinement dans un cursus de lettres, où mon profil ambidextre s’est révélé, à ma surprise, un atout. J’ai complété mon cursus par une formation de correcteur, métier que j’ai exercé avec intérêt, mais qui m’offrait peu de perspectives professionnelles.

J'ai découvert le métier de la recette à ce moment-là.

La société Henix m’a embauchée et a su me convaincre que les qualités de rigueur et de persévérance que j’avais développées en tant que correctrice, autant que mon aisance rédactionnelle, étaient des atouts. Le chemin vers la maîtrise des outils informatiques est moins long et difficile que celui que j’ai déjà parcouru. Traquer la faille, fouiller, vérifier, ne rien lâcher : c’était déjà mon métier.

En tant que recetteur fonctionnel, je reste ouverte à différents domaines : je monte en compétence techniquement, sans délaisser les phases rédactionnelles essentielles dans un processus de recette. Ma nature ambidextre y trouve pleinement son compte! »
Isabelle N. - Consultante Recette

Témoignage IDU

« De formation initiale en économie, la reconversion dans les métiers de l'informatique ne m'était jamais venue à l'esprit. En quête de nouvelles perspectives professionnelles, c’est le hasard qui m’a amenée à envisager cette opportunité, moi dont l’usage de l’ordinateur se limitait à Word et Excel.

L’Afcepf m’a expliqué en quoi mon expérience professionnelle dans des domaines aussi variés que l’audit, ou le commercial était gage d'une polyvalence recherchée par les recruteurs. Surtout, on m’a rassuré sur mes capacités à suivre la formation.

En toute honnêteté, la formation n’est pas franchement « un long fleuve tranquille ». La charge de travail est importante, il faut parfois s’accrocher. L’esprit de groupe entre les stagiaires et le soutien des formateurs sont souvent de bon secours.

Comme bon nombre de stagiaires, je craignais que mes connaissances soient trop fraîchement acquises pour être immédiatement exploitables. Qu’ils soient rassurés, notre formation nous construit une base solide pour entamer notre reconversion.»
Isabelle D. - Consultante Recette

Témoignage NFA

« De formation initiale en Histoire, la crise de l’automne 2008 a coïncidé avec le constat que je ne m'y retrouvais pas dans mon métier de concepteur de jeux vidéos. J’ai donc engagé une reconversion dans les métiers de l’informatique.

Je suis entré en formation sans a priori, ne sachant pas si ça me plairait, mais sans perdre de vue l’objectif initial : sortir de la formation avec un emploi.

Au cours de la formation, je me suis rendu compte des secteurs dans lesquels j’avais des compétences : fonctionnel, projet, base de données, mais aussi ceux dans lesquels je n’étais pas à l’aise : la technique!

J’avais déjà pratiqué les métiers de la recette sur des projets de jeux vidéos : l'écart entre ce que l’application doit faire et ce qu’elle fait en réalité, l'aspect primordial de prendre en compte les retours des utilisateurs… Par contre, l’aspect méthodologique et organisationnel manquait largement à mon expérience : un travail préparatoire doit être fait en amont de la recette et des procédures de travail très claires doivent être suivies. »
Nicolas F. - Consultant Recette

Témoignage TSI

« Après des études de biochimie, j’ai enseigné pendant plusieurs années en collèges et lycées.

Pour donner une nouvelle orientation à mon parcours professionnel, j’ai choisi l’informatique.
Après la formation, j’ai intégré un client du domaine de la Santé, où je fais de la recette fonctionnelle sur une application de gestion des cartes de Professionnels de Santé.
Grâce à une équipe où règne la confiance et qui a le sens de l’encadrement, j’ai pu monter rapidement en compétence pour acquérir une autonomie dans un domaine dont j’ignorais tout.
Aujourd’hui, je suis content de mon choix. »
Tchimou S. - Consultant Recette